la différence entre regarder les films et écouter les informations

Publié le par Shigeharu OIWA

Écrit et corrigé le 29 mars
En général, les doublages de films étrangers sont relativement faciles à suivre car les acteur(trice)s de doublage articulent chaque parole. À mon avis, il n'y a pas beaucoup de prononciations particulières (d'après mon expérience, quand ils montrent leurs émotions, par exemple ils crient, s'énervent, insultent et sautent de joie, etc, quand cela ne leur permet pas d'avoir assez de temps pour parler, ou quand ils n'aiment pas passer longtemps avec quelqu'un, ils ont tendance à parler vite).

Comprendre l'actualité, ça c'est tout à fait autre chose. Il y a une autre difficulté car on n'a pas pas la base de connaissance de toutes les matières, par exemple, l'histoire, la géographie, l'économie, la politique, etc. Il y a tellement de noms propres qu'on rencontre pour la première fois. Dans le domaine de l'actualité, on ne sait jamais ce qui se passera. Dès qu'un évènement imprévu arrive dans une ville, on entend beaucoup de mots rares. Bien qu'on saisisse chaque mot que les présentateurs articulent, on ne comprend pas parfaitement les détails. On les écoute, une minute après, on les oublie....
Il faut dire que je peux suivre sans trop de difficultés les sujets d'actualité qui m'intéressent et pour lesquelles je connais le contexte social, etc. Une chose que je voudrais ajouter, est qu'en principe, chaque ville ou même chaque langue régionale a une longue histoire (un contexte social).

Publié dans mes idées

Commenter cet article