J'ai enfin attrapé un rhume hier.

Publié le par Shigeharu OIWA

Hier, c'était vraiment dur pour moi. Vers 10 heures dur matin, j'ai téléphoné à mon collegue que j'allais prendre un jour de congé. Il m'a répondu d'accord mais qu'il faudrait aller à l'hôpital pour que je puisse aller mieux. Pourtant, je me suis couché au lit jusqu'à 19 heures sans prendre des repas. À cause du rhume, j'avais mal aux oreilles et à la gorge. Aussitôt que je me suis réveillé, j'ai allumé mon ordinateur pour savoir combien de points de TOEIC j'ai gagné le 15 janvier. Je viens de reçevoir un e-mail sur hotmail. J'ai cliqué l'adresse de TOEIC, ai fait log in pour savoir le resultat de janvier. Malheurement, 690 sur 990...aucun progrès depuis le 23 octobre. Ce score est exactement le même que celui d'octobre. Ça m'a deçu énormément. Pour la prochaine fois, en mars, je voudrais avoir au moins 730 sur 990.

Au japon il fait gris dans la journée. 

Pour manger quelque chose, je suis sorti un peu vers 20 heures. J'ai mangé un bol de riz avec des tranches de thon cru ( on dit magurodon en japonais) et  de la soupe de porc à la japonaise ( on dit tonjiru en japonais) au restaurant japonais rapide. C'était vraiment délicieux. Après le dîner, je suis passé chez librairie tout près de ce restaurant. J'ai lu des livres sur place mais j'ai rien acheté. Dès mon rentour chez moi, je me suis couché au lit en écoutant English as a second language and VOA....

Lundi, je me suis levé vers 9 heures, suis sorti de chez moi tout de suite. Oh la la après prendre le train, il y avait un accident. J'ai vu un homme couché sur le rail. À cause de cela, je n'avais qu'à marcher jusqu'à la gare de Shinagawa pour prendre l'autre train. Ça a duré 10 minutes. Sur le quai de la gare de Shinagawa, il y avait deux femmes françaises qui avaient des problèmes. Elles ont regardé le plan de métro. Je leur ai dit, " où est-ce que vous allez?" Elles m'ont dit tout de suite, "Nous voudrions aller à Aoyama 1 chome" Oh la la , je sais bien que le métro de Tokyo est assez compliqué. Je ne savais pas comment expliquer pour y aller tout de suite. Au moment où je reflèchi un peu, le train est arrivé... À Tokyo, sur la ligne de Yamanoté, il y a un train tous les deux ou trois minutes. Je suis monté dans le train et elle n'ont pas pu y monter. Mais un homme anglophone qui elles avaient accompagné a pu monter dans ce train. Je lui ai essayé expliqué le chemin pour aller à Aoyama 1 chome. Comme je ne connais pas le chemin de Métro par coeur, je lui ai demandé, "Do you have a subway map?" Et il me l'a montré tout de suite. Mais je n'ai pas pu l'expliquer tout de suite en anglais. Tout à coup, un japonais m'a dit seulement quatre mots d'une voix hironique, " Shinbashi, two more station !"   "Comme je suis fou !".....j'ai pensé à moi comme ça... dans ma tête car je ne suis pas intelligent pour le lui montrer très efficacement. Juste avant de descendre à la gare d'Hamamastucho pour mon travail, j'ai dit à cet homme, " I must take off this train. Someone will help you in Shinbashi."

Juste après, j'ai dit à la damme du bureau sur mon portable que je serais en retard à cause d'un accident de train.

Je suis arrivé au bureau vers 10 heures 14. Mon travail a été terminé vers 20 h30.

Voilà que j'ai corrigé un peu le 12 janvier. Mais,  je pense qu'il me reste encore beaucoup de fautes

Publié dans les travaux

Commenter cet article

Un Homme Anglophone 10/02/2006 22:06

Bonsoir,
Je vois que vous n'aimez pas les hommes anglophone comme moi. En effet votre haleine est pestilencielle, heureusement que vous ne descendiez pas à la même gare que ma noble stature. Qeulle courtoisie.

Un Homme Anglophone 10/02/2006 22:01

Bonsoir.
En efftet dans le train votre haleine était vraiment pestilencielle. Heureusement pour moi que vous ne descendiez pas à la même gare. C'est vraiment très chou.

chrystel 08/02/2006 00:57

Je viens juste de lire ton blog Shige! Je suis vraiment triste que tu sois malade. En plus tu devais avoir l'air con et hideux ne sachant pas aider ces femmes. J'espere pour elles que tu n'as pas trop ouvert la bouche devant leur nez.
A bientôt